Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2006-2012 - textes, photographies, peintures,  vidéos, expos

2006-2012 - textes, photographies, peintures, vidéos, expos


Tourment

Publié par Cendre sur 7 Mars 2007, 15:35pm

Catégories : #textes et peintures

Je suis ivre de passion, ma tête me fait mal. Le vertige m'enfonce dans le sombre. Je suis folle de construire ma propre destruction. Folle de peindre mes détours et mes dérives. De subtiles contradictions me tourmentent jusqu'à ne plus reconnaître le bien du mal. Comment savoir si je me trompe ? Je me surprend à aimer le violet de la tranche de mes yeux, le marron de mes hanches, les traits rouges sang tracés sur mon dos. Mais refuse encore, de me laisser porter par les flots de mes cellules mentales.
© Cendre

 

 

 

 


L'attirance pour la mort et l'occulte, la confusion de l'érotisme et du mystique sont un moyen de fuir la société matérialiste et cartésienne. En quête d'une fusion spirituelle et craignant au final l'au-delà, j'enfante de mes démons, de mes visions et de mes ressentis. J'éprouve comme une séance d'exorcisme quand je les peins. Mes peintures ont également un pouvoir médiumnique.
"On veut par les oeuvres d'art arracher les pauvres malades et moribonds à la longue route funéraire de l'humanité pour un petit instant de plaisir : on leur offre un peu d'ivresse et de folie". Nietzsche
Et n'est-ce pas l'essentiel ?

© Cendre

 

 

 


Le rêve, la vision et l'hallucination permettent de pénétrer dans le monde invisible à la recherche toujours de la véritable réalité. William Blake méprise profondément la réalité pour vivre dans l'imaginaire, dans un paradis dit "platonicien" qui correspond à son rôle d'intermédiaire entre l'éternel et le temporel, ses oeuvres n'étant que la "transposition" de ses visions célestes. Sa première hallucination remonte à l'âge de quatre ans.
Francisco Goya traduit ses cauchemars, ses hallus, enfante des monstres, fait appel aux sorcières, ouvre la porte à la folie... Il apprivoise les formes qui n'existent  que dans son imagination avec son crayon et son pinceau, les démons qui le narguent.

 

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents