Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2006-2012 - textes, photographies, peintures,  vidéos, expos

Articles avec #paris la blanche catégorie

L'impasse Frochot

Publié le 28 Août 2007 par Cendre dans Paris la blanche

L'impasse Frochot

Il y a au coeur de Pigalle une maison habitée pour ne pas dire hantée dans l'impasse jadis la plus pittoresque de Paris et qui a gardé bien du charme. Je veux parler de l'impasse Frochot. C'est une impasse qui serpente depuis la place Pigalle jusqu'à...

Lire la suite

Chez les morts vivants

Publié le 12 Mars 2007 par Cendre dans Paris la blanche

Chez les morts vivants

J'aime visiter les appartements et ateliers d'artistes décédés... S'ouvrir l'âme, déployer ses antennes et sentir. Toucher les pierres, les poignées de fenêtres, le bois des rampes d'escaliers, le parquet qui craque... Une atmosphère lourde, étouffante...

Lire la suite

Bordel !

Publié le 22 Février 2007 par Cendre dans Paris la blanche

Bordel !

Edgar Degas, 1890 Mademoiselle Marthe était la taulière du grand salon du 12, rue Chabanais, à Paris. Dans ce palais exquis, Édouard 7, utilisait une baignoire en cuivre, remplie de champagne, ornée d'une figure de proue en forme de sirène. .. Caricature...

Lire la suite

Le néant

Publié le 22 Février 2007 par Cendre dans Paris la blanche

Le néant

Entre 1880 et 1914, Montmartre était le lieux de tous les délires archictecturaux. Je pense aux cabarets "Le Ciel et l'Enfer" avec ses deux portes monumentales sculptées, celle de l'enfer composée d'une gueule immense dans laquelle on s'engouffrait. En...

Lire la suite

Le rocher de la sorcière

Publié le 19 Octobre 2006 par Cendre dans Paris la blanche

Le rocher de la sorcière

Assez ! Je me retire... rentre chez moi. Me glisser dans mon petit rocher. Me cacher et dormir un peu. Ne me cherchez pas. Mon rocher, il est pas beau. Puis il vous faudra grimper les hauteurs, prendre le virage Lepic et survoler l'allée des brouillards....

Lire la suite

Abesses, Pigalle, Blanche

Publié le 30 Juin 2006 par cendre dans Paris la blanche

Abesses, Pigalle, Blanche

Abesses, Pigalle, Blanche... Blanches nuits. Trottoirs crasseux. Catins à l'envers du décor. Je me réveille. Mon quartier à la migraine... Mais je l'aime ce berceau de mon inhumanité ! J’ai gagné une vie J’étais saoul, Je l’ai donnée A un chat de gouttière...

Lire la suite